Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 20:00


Nous nous sommes retrouvés au point de rendez-vous, la gare de Meulan, le samedi matin. Premières salutations et premières discussions, le temps que tous les participants arrivent. Puis organisation du covoiturage entre la gare et le site (remercions au passage les participants motorisés qui prirent en charge les "piétons" venus en train).

Un site superbe, il faut le dire, en pleine forêt. Et bien mis en valeur par le temps qui fût au beau fixe pendant tout le WE.
Les voitures restent à l'entrée du parc, et nous avons donc mis nos bagages sur des chariots tout-terrain, tirés et poussés à la seule force de nos muscles saillants, et nous sommes rendus sur notre emplacement "la halle pionnier". Bon, quand je dis « emplacement » vous pouvez imaginer des tentes serrées les unes contre les autres dans un camping, mais ce n’est pas ça du tout : nous avions un immense espace pour nous tous seuls, et il fallait faire pas mal de marche pour voir un autre emplacement…

Ce périple en chariots païen-propulsé achevé, nous nous assîmes en cercle pour la Cérémonie d’Ouverture, pour saluer l’esprit des lieux, nous présenter dans un tour de cercle, et construire ensemble une branche totem symbolisant l’esprit du groupe. Puis nous reprîmes des forces dans un premier banquet, de style pique-nique, avec moult victuailles et rafraîchissements tirés des sacs.
Dressage des tentes, et prise en main des installations (fort confortables pour du camping, avec barbecue, frigo, douches, bancs, tables, réchaud… )


Ensuite l’atelier « communication avec les arbres » nous amena à partir, individuellement, à la recherche de « son » arbre, pour un tree-hug ou autre mode de communication, en fonction des ressentis de chacun, à la suite de quoi nous nous assîmes en cercle à nouveau, pour partager nos impressions et échanger au sujet de nos arbres respectifs

L’après-midi continua avec l’atelier « chants et danse » où ceux qui préféraient chanter ou musiquer entouraient ceux qui préféraient danser. Nous nous laissâmes ainsi guider par les énergies de la terre pendant un bon moment. Pour finir nous nous assîmes en carré… non, je plaisante, en cercle, bien sûr , pour échanger nos impressions, et les perceptions de cet atelier ont été très variées, certains l’auraient souhaité plus long, car ils ont à peine eu le temps de « rentrer » dans l’énergie de groupe. Certains ont éprouvés une sensation de transe, alors que pour d’autres, le manque de cohérence dû à l’aspect très improvisé de l’exercice a été un obstacle.

Ensuite un atelier « cuisine sauvage », à la recherche de plantes comestibles dans les bois, sous la direction de nos herboristes. Plus pour la découverte que pour se rassasier, car nous attendait le barbecue, avec pommes de terre à la braise, brochettes et saucisses et bananes-fourrées-au-chocolat à la braise.

Pour finir la journée en beauté, nous avons fait un grand feu de joie, qui nous a tenu éveillés jusqu’à une heure avancée de la nuit : dans « une scène ouverte », nous nous délectâmes d’une démonstration d’art martial, de superbes chants (dont deux en elfique!), de mimes à deviner, de charades, de trolls farceurs et d’elfes farcis (les connaisseurs apprécieront), et j’en oublie sans doute beaucoup... De l’avis général, ce fût un des moments forts de convivialité : alors que certains d’entre nous se voyaient pour la première fois, chacun participait et riait comme si nous étions des amis de longue date. A un moment, quelques scouts de France sont venus discuter avec nous, dans un échange que j’ai trouvé très ouvert et amical, comme quoi les différences religieuses n’empêchent pas forcément une communication sereine.


Le dimanche matin, après les ablutions et le petit déjeuner, nous découvrîmes un marché païen avec des créations artisanales de savons parfumés, de bijoux, d’encens, d’oreiller-bouillottes et de coussins de méditations.

Après un banquet-pique-nique roboratif, nous enchaînâmes avec un atelier-promenade « la magie de l’arbre », pour découvrir, en même temps que les arbres concernés « en chair et en os », si j’ose dire, leurs symbolismes mythologiques, religieux ou historiques, et, surtout, leurs usages sorciers.

Cette promenade nous amena vers la serre, qui est en fait une sorte de musée/herbier/cabinet de curiosité du camp, et sur le chemin du retour vers notre emplacement, nous passâmes par le « temple grec », en fait une petite reconstitution du 18° agrémenté d’une frise peut-être un peu plus antique.


Petit banquet improvisé pour reprendre des forces, et une méditation collective sur l’arbre, suivie par le Rituel, incontestablement un temps fort, avec le tracé au tambour de l’espace sacré, chants, danse, prière, et la libation, où chacun a pu honorer avec ses mots les divinités de son choix.


Après le rituel, nous avons fait un nouveau cercle de parole, pour échanger nos impressions sur ce Festival des Déesses. Des impressions plutôt enthousiastes, avec comme seul petit bémol quelques nuisances sonores dues à nos voisins scouts qui usaient et abusaient des petits coups de tsointsoin (les fans de Kaamelott apprécieront).


Donc, à mon humble avis, une belle réussite. Un peu obscurcie par l’annonce de Siannan de sa volonté de transmettre le relais à d’autres pour l’organisation des prochaines éditions. Un grand merci à Siannan, pour les Festivals qu’elle a organisé, qui furent tous des réussites. Et je profite de ce compte rendu pour faire appel aux bonnes volontés qui voudraient nous aider pour les prochaines éditions

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier - dans 2013
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Festival des Déesses
  • : rencontre païenne en Ile de France
  • Contact

Recherche