Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 18:09

Comme chaque année depuis trois ans, le Festival des Déesses se déroule dans la forêt du Vexin, en Yvelines (78). Le grand avantage de ce lieu est que d'une part, il est très grand, donc les différents groupes qui viennent camper ne se rencontrent pas forcément. Cela assure une certaine intimité (notamment pour les rituels hu ! hu !). Par ailleurs, il existe des commodités (WC, douches, Frigo) réparties dans le camp permettant d'assurer un minimum d'hygiène aux participants.


Le rendez-vous a été donné le samedi 27 juin à 10h10 à la gare, une navette pouvant véhiculer huit personnes assurait le trajet jusqu'au camp. Pour les autres participants, le co-voiturage était au rendez-vous.
Nous étions vingt-huit au total (deux s'étant désistés au dernier moment pour des raisons personnelles). Les participants venaient des quatre coins de la France (Ile-de-France, Savoie) et du monde (États-Unis, Haïti, Belgique, Suisse). Le groupe était assez hétérogène, car d'aucuns se déclaraient plutôt païens, d'autres plutôt wiccans. Deux personnes étaient même là "pour voir" ce que ça donnait. Il y avait pas mal de primo-festivaliers, presque la moitié du groupe. Et il y avait sensiblement plus de femmes que d'hommes, mais l'ensemble était assez équilibré.

En arrivant au camp, nous avons déballé nos affaires, fait les présentations, posé nos offrandes et préparé le déjeuner. Les organisateurs avaient prévu que certains festivaliers apporteraient les victuailles pour le samedi midi, et d'autres pour le dimanche midi. Le repas du samedi soir étant assuré par l'équipe organisatrice (on a fait un barbecue !). Donc, samedi midi, nous voilà installés sous le soleil ou à l'ombre, selon les préférences. Les liens se sont très vite créés entre les festivaliers, et le repas était bien bon (oui c'est important !/)

Après ce repas copieux, les envies de sieste ont vite été balayées par le marché païen où étaient exposés les travaux de certains participants (dont l'auteur de ce compte-rendu). Il est à noter l'extraordinaire créativité des festivaliers, entre les bijoux avec des pierres précieuses, les balais de sorcières (oui, comme dans Harry Potter ! J'ai eu le mien, nananère !), les attrapeurs de rêve qui ont enchanté petits comme grands, et les superbes colliers d'Iridesce, nous étions gâtés !


S'ensuivirent tois ateliers : la fabrication de torches, animée par Grand Pas, la fabrication d'une maison aux esprits animée par Boadicée-Blue Crow et l'atelier mantra animé par Elisa. J'ai participé à ce dernier atelier. Nous étions cinq (y compris miss Elisa) à l'avoir préparé. Il s'agissait de chanter le mantra du soleil durant le rituel :

Om bhur bhuvah svah
Tat savitur varenyam
Bhargo devasya dhimahi
Dhiyo yo nah pracodayat


En une heure, le chant était quasi maîtrisé, grâce aux bons conseils d'Elisa et à la motivation des participants, même du très réservé Yohan (Bravo!).

Puis le soir est tombé doucement, comme un nuage s'étiolant à l'infini et les tentes ont été montées pour abriter nos corps durant la nuit (car nos esprits allaient continuer à occuper les lieux durant la nuit)... Est venue l'heure du repas. Boadicée-Blue Crow a assuré le barbecue, tandis que d'autres participants s'étaient occupés de couper les légumes et de préparer une bête de dessert : bananes au chocolat (Non, je ne donne pas la recette, z'aviez qu'à venir !/). Ce soir-là, il n'y eut pas de quartiers pour les merguez, les chipolatas et les saucisses au tofu!

Enfin, le rituel a pu débuter. Le feu a été allumé, un grand feu, digne des tribus d'Amérique, lorsque le soir elles se réunissent pour chanter et danser. Nous voilà, toutes et tous, dans la prairie voisine, entamant la procession pour nous rendre autour du feu, certains munis de leur torche fabriquée l'après-midi. Le cercle a été formé et fermé par Xavier, puis Eva, qui a fait le tour avec son encensoir et enfin Emilie, qui a suivi avec son tambour. Nous étions prêts à appeler les éléments, les esprits, tout ce qui passe et ne se voit pas, tout ce qui se perçoit et ne s'entend pas. Nous avons chanté et appelé les éléments. Chaque élément a été honoré comme il se doit, par des mots, des sons, des gestes... Puis, nous avons chanté le mantra du soleil, tandis qu'un par un, nous avons purifié les objets que nous avions apporté avec nous, des objets rituels, des objets personnels. Puis, nous avons tourné autour du feu pour les charger en énergie et enfin, nous avons fait des libations. Une coupe remplie de jus de fruits est passée d'une bouche à l'autre pour honorer les dieux, nos ancêtres, la vie... Une gorgée pour soi, et une gorgée pour la terre. Le cercle a été ouvert en commençant par le tambour, puis l'encens, et enfin l'athamé.

 

rosefee2

 


Après cela, nous nous sommes réunis autour du feu pour un rituel encore plus important : griller des shamallows ! Et chanter. Et nous avons chanté jusqu'à plus de minuit, des chants païens, des chants de marins, des chants dans pas mal de langues en fait... À un moment donné, une présence nous a fait l'honneur d'être parmi nous. Pour moi, c'était une présence masculine, mais je ne saurai la définir... Et un par un, nous avons rejoins nos sacs de couchage pour nous reposer.

Le lendemain, le réveil a été paisible, le rituel de la veille a marqué tous les participants. Le feu a été rallumé. Le café et le petit-déjeuner ont permis d'entamer une journée ensoleillée et agréable. Une fois tout le monde prêt, Elisa a donné une conférence sur les outils de rituels (les outils magiques) : la coupe, la baguette, la pierre ou le pentacle, l'athamé et le bol). Nous avons appris pas mal de choses, sur la signification des outils, leurs éléments associés et leur relation avec les cartes (tarots, ou cartes simples). Puis, un par un, nous avons parlé de nos outils en racontant brièvement leur histoire et leur utilisation quotidienne.

L'heure du déjeuner est arrivée, et le partage des victuailles s'est fait dans une ambiance encore meilleure que la veille, puisque nous nous connaissions un peu mieux. Salades, chips, gâteaux et convivialité étaient au menu.

La clôture du festival s'est faite autour du feu (eh oui, le feu a été omniprésent) et nous avons donné nos impressions, globalement très positives sur ce festival.

Un grand bravo aux organisateurs, un grand merci aux participants, tous mes hommages à la Déesse Mère qui nous a permis de vivre ce moment unique.

Soyez toutes et tous bénis.

 

Lilith

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Siannan & Co - dans festival 2015
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Festival des Déesses
  • : rencontre païenne en Ile de France
  • Contact

Recherche